Il était un galgo...

Pourquoi le galgo, me direz-vous?

 

Une charmante galga fait partie de ma vie depuis peu et avec elle j'ai découvert un chien adorable dont j'ignorais l'existence il n'y a pas si longtemps que ça. Un très grand nombre de ces chiens sont victimes d'atrocités chaque année dans leur pays d'origine (de nombreux articles, illustrant ces ignominies, sont visibles sur Internet). Lors de l'adoption de ma compagne à 4 pattes, j'ai été guidée par une association dont le but est de soulager au maximum les rescapés et les refuges espagnols aidant ces derniers. C'est cette association que je souhaite soutenir à mon niveau en faisant don de 15% sur chaque bijou dont le thème est le lévrier et don de 5% sur  tout autre bijou.

 

 

 

Histoire du galgo:

 


Bien que l'origine du lévrier soit incertaine, on le retrouve déjà sur des stèles et des bas-reliefs égyptiens dès 5.000 avant Jésus-Christ.

Le Galgo est un lévrier très ancien. L'étymologie de son nom prouve ses origines celtes. Le mot galgo provient du nom canis gallicus donné par les Romains au Vertragus (ou ouertragoï), compagnon des Celtes qui avaient colonisé la partie occidentale de la péninsule Ibérique. Canis gallicus deviendra gallicus puis galgo. Selon Xavier Przezdjiecki4, "Galgo et Vertragus sont le prolongement du lévrier d'Asie introduit en Occident par les Celtes". Le Podenco, descendant du Tesem égyptien, a sans doute aussi participé à l'évolution du Galgo espagnol.

Au Moyen Âge espagnol et contrairement à la France ou à l'Angleterre, le Galgo appartenait aussi bien aux paysans, qu'aux bourgeois et aux nobles. Il était toutefois le favori des grands d'Espagne5.

François Ier, qui fut emprisonné en Espagne suite à sa défaite lors de la bataille de Pavie, reçu de la part de Charles Quint comme compagnon d'isolement un Galgo.

Aux XIXe siècle et XXe siècle, les Espagnols ont croisé le Galgo avec le Greyhound aux fins d'accroître sa rapidité à la course. Mais par la suite, les éleveurs ont orienté leur sélection de manière à revenir au plus près du type originel.

 


 

les-chasseurs-dans-la-neige-pieter-brueghel-l-ancien.jpg


Pieter Brueghel

 


levriers-chasse-peinture

Le lévrier  Mosaïque Romaine datée du III ème siècle après J. C.

 

 

 

 

 

Martyr des lévriers galgos:

 

En Espagne, le Galgo est utilisé pour :

  • la chasse sans fusil, qui est autorisée et encore pratiquée de nos jours (contrairement à la France, où cette technique est interdite depuis la loi du 3 mai 1844).
  • des épreuves sportives :
    • el Campo - 2 galgos sont jugés sur la poursuite d'un lièvre vivant ;
    • la Lievre mecanica - course derrière un leurre mécanique ;
    • en Canadromo - course en cynodrome (tombé en désuétude).
    • Il est aussi traditionnellement élevé pour la chasse dans le milieu rural (galgueros). On organise chaque année des concours de chasse au lièvre ("carreras el campos"), dans différentes régions. Les lévriers sont lâchés en couples, le vainqueur est celui qui attrape le lièvre. Le vainqueur final est fêté fièrement avec ses maîtres, de stades en stades.

Ces concours sont vivement dénoncés par certaines associations. Les perdants sont systématiquement éliminés de façon cruelle, proportionnellement à leurs performances, pendus (appelée de façon sordide "technique du pianiste": le chien est pendu long ou court selon ses performances pour résister plus ou moins longtemps à l'étranglement, prenant appui sur ses pattes arrières), jetés au fond d'un puits, empoisonnés, abandonnés sans pouvoir s'échapper (retenus), affamés, amputés, traînés derrière une voiture jusqu'à ce que mort s'ensuive, vendus comme appâts de pêche, utilisés comme cibles vivantes pour le tir, comme proie pour des combats de chiens type pitbulls. Plusieurs dizaines de milliers d'entre eux sont ainsi sacrifiés tous les ans.

La législation en vigueur dans ce pays sur le droit des animaux ne serait pas appliquée envers les propriétaires. La fierté "bafouée" du chasseur dont le(s) chien(s) n'a/n'ont pas chassé à hauteur des exigences du propriétaire autoriserait ce dernier à punir son chien ou ses chiens en torturant et en imposant la mort qu'il choisit. On retrouve des similitudes avec la corrida et la mise à mort du taureau, le Galgo subissant cependant son sort et revenant parfois même vers son maître, amputé, éborgné...

De plus en plus d'Espagnols s'insurgent contre ces pratiques cruelles et souhaitent que les Galgueros soient sanctionnés quand ils maltraitent leurs chiens.

 


 

La protection du galgo:

 

De plus, le statut de ce chien est quasi nul en Espagne, ainsi ce chien est considéré comme une sorte d'outil pour les chasseurs et ne dispose pas d'un statut le protégeant comme les autres animaux de compagnie. Il en résulte que, chaque année, des milliers de ces chiens sont non seulement abandonnés, mais souvent suppliciés, mutilés et tués par leurs maîtres en toute impunité. De nombreuses associations françaises luttent contre cette barbarie en menant des campagnes de sensibilisation, en influant pour faire changer la législation et surtout en proposant à l'adoption des galgos de tous âges.

Le sort des lévriers des Canaries, appelés Podencos canario, est identique.

 

 

Voici les liens de l'association :


http://www.levrier-galgo-lorraine.com/

 

http://www.levriers-co.fr/

 

 

 

 

 

 

 

Il existe 13 races de lévriers:

 

- le lévrier aghan

- l' azawakh

- le barzoï

- le chart Polski

- le deerhound

- le galgo

- l'irish Wolfhound

- le magyar agar

- le petit Lévrier Italien

- le saluki

- le sloughi

- le whippet

- le basenji

- le cirneco de l'Etna

- le pharaon

- le podenco ibenco

- le podenco canario

- le podenco portuguais



Gravure d'après l'artiste Louis ICART

 

 


Tableau de Giovanni Boldini lévr

Giovanni Boldini 

La femme et son levrier